Coq de combat Agrandir la planche de Coq de combat
Coq de combat 7
Coq de combat

 
» dessin: Akio Tanaka
» scenario: Izo Hashimoto
» genre: Aventure
» edition: Delcourt
» collection: Gingko




 
En bref:
Ryô Narushima est un adolescent mal dans sa peau. Pression familiale, inhibitions, faiblesse... tant de choses qui détruisent la personnalité d’un enfant en phase de devenir un adulte. Mais l’été de ses 16 ans, Ryô a commis la chose la plus abominable que l’ont puisse commettre, la plus impardonnable: Il a assassiné ses propres parents.
Comme le prévoit la loi, il est envoyé dans une maison de correction pour mineur. Et comme ne semble pas le prévoir la justice, il y est victime de tous les sévices imaginables. Violences, discriminations, viols. A bout de nerfs et à bout de forces, Ryô veut en finir.
Mais un matin, un cours de karaté est organisé par l’établissement. Il découvre une discipline qu’il ne connaissait pas. Un sport qui, non seulement lui fournira une occupation et un but, mais lui permettra de devenir plus fort dans sa tête et dans son corps. Il doit tenir. Au moins deux ans. Car dans deux ans, il sera libre...

Voilà quelques temps maintenant que Ryo est sorti de la maison de correction. Entre prostitution et combats de rue, le jeune homme n’évolue pas d’un pouce. Une seule chose semble compter à ses yeux : le karaté.



Le commentaire de BLAM! (par Odin)
Rating: 4 out of 10
  
Il est loin le temps où les auteurs, que l’on devinait clairement engagés, dressaient un tableau sans concession de l’éducation, du fait que consciemment ou par simple négligence, certains parents poussent leur enfants dans leurs derniers retranchements, jusqu’à commettre le pire. Dans les derniers tomes de Coq de Combat, il n’y a que la forme et plus aucun fond. Là où Ryo se battait pour survivre, il se bat maintenant par simple sadisme, utilisant son karaté pour assouvir sa soif de violence. Les derniers tomes ne sont que des amas de pages remplies de cette violence gratuite dans lesquelles il ne se passe plus rien ou presque. La tournure que prend cette série est curieuse. Elle est passée du détonant au navrant, comme si les auteurs n’avaient en fait qu’un tome à raconter : L’histoire de ce jeune garçon qui assassine ses parents et se retrouve en maison de correction où il subit les pires sévices et parvient à refaire surface grâce au karaté. En effet, dès le second tome l’histoire se ralenti, les objectifs s’effacent, et le tout perd de son intérêt. Coq de Combat ou comment faire d’un premier tome génial une série au goût amer. Dommage.


Vos commentaires : 
 Posté par kombuchapsykole 18/04/2004
Moi je trouve que cette série reste très bien même si je suis d'accord avec Odin pour dire que l'attrait que l'on avait eu pour cette série n'est plus le même. Mais maintenant on assiste à la déchéance de Ryo, et le fait que le karaté soit la dernière chose qui justifie la vie de cette bête. Leplus intéressant et également de voir lequel des 2 karatés va vaincre. Enfin je trouve ça très réussi de nous faire passer d'un sentiment de compassion et de soutient pour le héros à un sentiment de dégout et de haine envers ce qui est devenu un anti-héros. Peut-etre que ce dernier sentiment qu'à reçu Odin a joué également sur l'analyse globale du manga.

 Posté par rocky2000le 20/04/2004
Il est rare de voir un manga aussi violent que l'est coq de combat. Vu que j'ai lu que les 4 premier je ne peu pas me prononcer sur la suite de l'histoire. Mais je comprend le point de vue de certain, il est difficile de voir le "heros" de cette serie finir par vivre pour et par le karate dans un monde qui nous parait si lointain. Il tente pourtant de refaire surface du moins dans les premier volume. Le karate est devenu pour lui, le seul moyen de survire dans se monde ou faut tuer pour ne pas etre tuer. pour ma part je trouve que la dimension de ce manga va plus loin que le simple divertissement. Demmandez vous une chose : qu'auriez vous fait a sa place? Merci de votre attention et a bientot.

 Posté par Karôshile 02/08/2004
ah la la... n' est il pas dommage de voir ainsi un manga au potenciel immense tomber dans l' absurdité?
Pourtant, je croyais fermement, une fois avoir lu les deux premiers épisodes de tenir entre mes mains le meilleur manga de tous les temps, le seul manga ayant dépassé du point de vu qualité les monuments de la fin des années 80 (Gunm, Akira, Dragon Ball) et ainsi ré-honnorer le paysage manga plutot médiocre de cette dernière decennie.
Hélas, une fois le troisième tome achevé, on assiste à une accumulation, une répétition de la même action: la violence , non plus pour la survie de Ryô, mais desormais gratuite et son Karate devenu sportif.
Malgré tout, Shamo reste un manga plaisant à lire, Ryô et son histoire cauchemardesque demeurent attachant pour le lecteur... On reste quand même très impatient de savoir la fin...

Karôshi

 Posté par Griffes sanglantesle 12/09/2004
Bon, je me dois de réagir...
Sans conteste la meilleure série que je connaisse, sur un sujet FONDAMENTAL: La pratique et surtout l'esprit des arts de la guerre. Je crois que trés peux (en tout cas aucuns de vous ici pour l'instant) n'a compris cette série. C'est désolant ... Le probléme, pourtant trés clair, c'est la maniére de concevoir les arts martiaux. La tendance étant la dénaturation, en transformant le karaté, ici un style qui est resté trés pur, qui a peu évolué, qui est resté un art de tuer, en un sport, un spectacle, une attraction lucrative, avec des régles qui lui enlévent ses propriétés léthales. C'est une lutte pour la survie de cet art, contre un systéme qui cherche à le tuer et qui est en train d'y arriver. Ryo est là pour défendre une voie désuette, que les valeures d'un pays en période de paix juge dangereuse et qu'il cherche à tout prix à étouffer. Ryo a survécu grace à cette arme et s'aperçoit avec effroie qu'on en fait un "jeu", un sport. C'est comme l'ancien combattant qui aprés la guerre, retourne à la vie civile et ne comprend plus le monde qui l'entoure, un monde ... pacifique ! C'est un survivant, qui doit être en contact permanent avec la mort pour vivre. Plus cette série avance et plus elle s'éléve ( Karôshi, stp, retourne lire Dragon-Ball ... Merci ), jamais une série ne m'avait émue à ce point . On retrouve la pensée de Mishima, voir de Kawabata ( si, si ! ), qui étaient certes un peu ultra-nationalistes, mais aussi les deux plus grands écrivains Japonais du 20éme siécles. Une réflexion réaliste sur la pulsion de mort, qui, et on va citer Mishima, "réprimée devra exploser un jour".
Une série pour les pratiquants, les amoureux du combat, des arts martiaux.
See you ...

 Posté par Miles Tegle 14/09/2004
J'attends l'évolution de Ryo.
Quand vous lisez Vagabond vous savez déja que Musashi va finir bien, trés bien. Mais les premiers tomes décrivait la déchéance d'un Ronin "paumé".

Ryo lui aussi a touché le fond et il continu de creuser. Mais lui on ne connait pas la fin.
Reprendra t'il conscience? Continuera t'il à faire survivre le karaté traditionel mais avec plus d'honneur?
Ca c'est du suspens!

 Posté par Gnuxle 16/09/2004
Moi aussi je dois avoir été surpris pas l'évolution qu'a pris ce manga pourtant je ne peux m'empêcher de rejoindre ce que dis Griffes Sanglantes.
Peut être les auteurs désirent ils nous faire connaître sentir tout au moins ce qu'était le karaté comme art de survie.
Aurions nous mieux fait que Ryô??

 Posté par stefle 24/09/2004
griffe sanglante je ss d'accord avec 3 moi meme étant pratiquant je comprendre se ke resent ryo vu ke sa vie se relate a la mienedu faite kil na pa vraiment de but dans sa vie il se donne a font dans le karaté métez vou a sa place il essai de surmonté ses peine en bagarent moi je comprend bien ryo car j'en fait l'expérience d'etre mal dans sa tet lse bagarre on n'en perd la tete on recherche 1 motivation pour ne pa sombre encore + big foss ryo ryo n narushima

 Posté par master_thele 29/09/2004
slt à ts! Je viens de lire le T7 et je rejoins pas mal d'entre vous en trouvant troublante la tournure que prend les évènements; On passe de qlq qui se sert des arts martiaux pr s'en sortir à un simple délinquant qui ne vit que par la violence (viol de Noemi) pr atteindre son but. Mais ils fô savoir que ts les maîtres n'ont pas tjrs été des saints, que beaucoup utilisait leur puissance pour "se faire un nom" et qu'il leur a parfois fallu une bonne raclée (d'un autre maître plus humble) avt de revenir à un idéal plus élevé. je pense qu'il fô faire une synthèse des rq de: Miles Teg et griffes sanglantes. je pense qu'il faudra atendre la suite (30 tomes de prévu qd même) avt de se prononcer definitivement sur ce que vaut la série. On ne sait pas ce que l'auteur à prévu pour Ryo. Mais il serait dommage qu'il persiste indéfiniment ds cette voie. je pense qu'a l'image de ceux qu'il combat, lui aussi passerait à côté du sens véritable des art martiaux.

 Posté par krilinle 29/09/2004
je suis sur que dans quelques tomes qdin et ts les détracteurs de cette serie crieront au chef d'oeuvre.Il ne faut pas s'atta(rder a ce qui se passe ds un ou deux volumes c un truc a lire dans san totalite pr piger le concept.

 Posté par Krongsakle 07/10/2004
Arretez de vous palucher devant des BD et allez vous entrainer. Ce n'est qu'ainsi que vous pouvez esperer comprendre l'esprit du Budo! a condition bien sur que vous aussi ayez le mental adequat.

 Posté par stefle 14/10/2004
bien envoyé krongsak je trouve ke ryo évolue o file dé tome o tou début il ne cétai fixé k1 seule but ne pa se faire tué é la il veu affronté naoto c bien 1 preuve k'il essai de sen sortir mais cela ne métonne pa de vou car de 1 vou n'ete meme pa pratiquant de 2 vou vivez dan votre petit monde a vou ouvrez lé yeux nou vivon dans 1 monde san respect moi je ss de la guadeloupe vou lorske vou y venez en vacance pour vou c le paradi mai pour lé gas come moi san détermination vou sombré moi cela mai deja arrivé de me faire racketté agréssé bastoné mais grace o kunfu ke pratike depui 3ans sa changé ma vi car je m'entraine dur pour survivre ryo a été le déclik je considére come ryo étouffé par ceux ki m'entoure je né ke dotre choix de m'entrainé non stop pour me libéré ou encore je me baston souven contre dé furyo pour mon kunfu c exccelent car come ryo je recherche la voi do donc avant de dire dé conneri réfléchisé kiaiii

 Posté par strykerle 27/10/2004
Excellent, je suis d'accord avec Griffesanglantes.
De plus j'ai la désagreable impression que l'on va apprendre que l'assassin de parents n'est pas celui que l'on croit, ce qui va encore remettre en question notre manière d'aborder le personnage principal.

 Posté par Crincrinle 02/04/2005
En lisant le premier volume, j'ai d'abord cru avoir affaire a une parodie de mauvais films americains sur la prison vu que l'histoire n'etait qu'une accumulation de clichés .En lisant les tomes suivants ,j'ai ensuite cru a une parodie de mauvais films americains de kick boxing .
Mais en fait,apparemment ,je me suis trompé et les auteurs ne font pas du second degré.
Ce qui me depasse c'est le fait que beaucoup de gens voient dans ce manga une histoire audacieuse ,inedite et interessante alors que c'est juste un manga de plus (de trop ? ) avec un canevas type de manga de combat ou on voit un gringalet apparemment pas doué pour le combat,(mais qui en fait avait un potentiel caché qui va lui permettre de retamer tous ses adversaires) qui va rencontrer un maitre des arts martiaux qui ,lui ,va savoir voir dans le gringalet ce potentiel caché et lui apprendre ses techniques de combats.
Le gringalet va alors devoir se battre contre des adversaires,de plus en plus puissant
et, entre chaque adversaire important,le gringalet va devoir s'isoler de façon a s'entrainer pour pouvoir battre son adversaire.
De temps en temps,un combat important sur quatre environ ,le gringalet perd le combat et il doit s'isoler dans son coin ,s'entrainer bien sur,et se remettre en question jusqu'a ce qu'il comprenne pourquoi il a perdu.
Je suis un peu severe avec ce manga ,par ailleurs bien dessiné et agreable a lire, mais ce sont surtout les commentaires de l'editeur français en fin de volume,se glorifiant d'avoir eu l'audace et le courage d'avoir publié ce bouquin qui me mettent en boule,a ce compte là ,Glenat pourrait faire pareil avec Dragon ball Z ou Noritaka et les editeurs videos des films de Jean Claude Van Damme egalemment.

 Posté par gaetanle 21/05/2005
j'ai adoré c'est une bd à l'image du karate originel, dur et implacable qui nous expose aux réels problèmes de la société actuelle et nous montre l'hsitoire d'un jeune qui ne désire qu'une chose ne pas mourir, ne pas être étouffé quelqu'en soit le prix à payer

 Posté par badak himura kenshinle 07/11/2005
franchement ce manga est interressant les auteurs nous font tjrs mettres dans un suspens infini exemple au tome 10,11,12 on coit que le combat entre naoto et ryo se finit mais non!!! , il change des autres styles de manga , le scenario est bien est tres travaillé , parfois voir souvent il est nécessaire de prendre du recul , les persos son charismatique( ryo, naoto,le maitre de ryo ....) d'un coté on a envie que ryo gagne au tme 13 contre naoto , mais de l'autre coté moins car au fond naoto n'est pas mauvais contrairement a ryo , allez pour ryo quand meme , jadore certaines phrases employé qui me donne la rage de vivre a moi aussi (ne pas se laisser embobiner par les regles de ces gens la,devinir fort pour ne pas etre tuer , BRISE LES NORMES!!!!!...) mais malgrés mon admiration pour ryo j'espere que l'auteur va trouver une autre raison de vivre autre que la violence a ryo , et je pense que l'auteur va trouver un moyen a ryo dexpier ces graves fautes qu'il a commises .dommage que le manga sort tous les 3 mois .On se demande tous comment va etre l'évolution martial ,psychique de ryo .BREF j'en suis au volume 12 allllez ryo BRise les Normes avec ton gauche detruit le banry kyui(enfin un nom comme ca)

 Posté par QQle 07/11/2005
Tout d'abord je suis vraiment très très fan de ce manga et même s'il est vrai qu'il reprend les canevas des shonen type il est indéniable que ce manga se démarque clairement des autres.
Les mangas nous divertissent et nous amusent et même si on peut lire des mangas un peu plus "profond" que de la baston a tout va ce manga créer vraiment une émotion a part. Il est vrai également qu'on sens qu'il y a une différence entre les deux premiers volumes et les suivants (12 à l'heure ou j'écris). Ils n'ont pas la même portée mais si les deux premier sont une partie a part entière, les suivants sont a prendre dans leur totalité et je peux vous dire que le suspens de chaque combat est assez exitant.
Ce que j'ai aussi beaucoup aimé c'est que ce manga représente un combat entre le bien et le mal et que nous nous plaçons du coté du mal, du sombre et nous nous identifions a lui! Ryo n'est pas un "anti-héros" c'est un type sadique presque fou qui n'a plus de raison ni de morale qui ne "vit " que par le combat et je l'adore.
De toute façon coq de combat (ils auraient mieux fait de garder le titre original!) soit on aime soit on déteste. Il ne faut pas s'arrêter aux scènes de viols et de violences gratuites qui peuvent paraitre absurde, car ça nous démontre un peu la manière de penser de Ryo et prq il en est rendu la.
Enfin ce manga malgré son coté shonen a vraiment des scènes de combats magnifiques (oui c vrai j'adore les sports de combats pieds-poings mais c autre chose que van damme et autre ong-bak, d'ailleurs je sais même pas qui c'est!) et il a quand même une profondeur noire et torturée qui fait (un minimum) réfléchir.

 Posté par Aligle 21/12/2005
Je crois que tous ceux qui sont heurtés par les scènes de "violence gratuite" et l'amoralité du personnage principal n'ont pas saisi la subtilité du scénario et feraient bien de relire attentivement les dialogues. Notamment ceux de la productrice de bay-tv... Ce manga est une violente satyre de la société du spectacle. Cette société qui a transformé un art martial dédié à la résistance (le karaté) en un vulgaire sport de combat, et qui manipule les individus (Ryô, Noémi, Naoto) aussi bien que les foules. Vulgaire pas à cause du côté sportif, mais à cause de son utilisation mercantile. Ryô dans cette histoire n'est qu'un "matériau" repéré par une productrice vénale, qui essayera d'en tirer le maximum sur le plan de l'audimat, allant même jusqu'à faire scénariser sa haine envers Naoto Sugawara (cf. le plan média proposé par Okahara dans le volume 5). A l'issue du combat du Tokyo-Dôme, Sugawara lui-même comprend le leurre et quitte le Banryûkai pour défier Ryô dans un combat singulier, loin des projecteurs.
L'absurdité n'est pas à mon sens dans les scènes de violence commises par Ryô mais dans une société qui force des gauchers à utiliser leur main droite, qui produit des individus comme le directeur de la maison de correction (penchez-vous un peu sur ses attitudes le long des deux premiers volumes... même la rencontre avec sensei Kurokawa est expérimentale !), qui consacre la réussite d'individus malfaisants comme Yokô Kamio et Kensuke Mochizuki...

 Posté par The kingle 22/01/2006
Ce manga est très réaliste dans ce concept... Ryo a tué ses propres parents par folie!!
Ce que j'ai aimé dans ce manga, on apprend pas mal sur le karaté banryûkai que pratique Ryo... A travers ce manga j'ai appris une chose... ça parle de dépassement de soi!! Il ya beaucoup d'actions et l'hitoire est flippant... Mais j'aime ce genre de dramatique. J'ai adoré l' histoire et le scénario super accrochant!! J'adore l'action dans un manga. Bref ce manga peut ravir les amateur des arts martiaux!!!

 Posté par Jo_Jole 21/02/2006
Tuer ces parents est sencé être la pire choses possible! Me faites pas rire, je me sens beaucoup plus proche de ce héros que de la pluspart des psedos "gentils" héros aux quels on est devrait s'indentifier. Je suis surement pas seul(e) à penser ça!

 Posté par bertimarule 07/04/2006
Ce manga est un excellent Seinen qui reprends certes plusieurs clichés mais ceux-ci sont exploités avec brio.

Tout d'abord il y a clairement un côté cru dans le style, soit par le sex, soit par la violence des mots comme des combats. Mais cela amplifit le charme et le côté obscure du manga...comme un bon Berserk ou un Gunnm d'ailleurs. L'humour n'est pas présent contrairement à ce dernier ce qui évite un méli mélo confu des genres.

Cette série n'est pas seulement l'apologie du Karaté ou une sorte de Nori-Taka en plus sombre et glauque (à savoir...Un combat...entraînement...Un autre combat plus dur...entraînement...etc).
On suit l'histoire d'une tragédie qui commence par un des crimes les plus odieux de l'humanité : le parricide. S'en suit une descente aux enfers d'un individu "formaté", d'un faible qui malgrè tout arrivera de justesse à survivre. Et comme énonçait Nietzsche, ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ;)
Ce qu'essaye Ryo, c'est principalement d'échapper à la folie qui le guette. Il se donne ainsi des défis, s'invente des adversaires qu'il doit vaincre pour s'affirmer dans ce monde où il n'a plus sa place et pour conserver sa santé mentale. Il n'est qu'un pariat et un vagabond (c'est d'autant plus clair dans le tome 14).
Il n'est pas mauvais, il n'est pas bon...Il est devenu le résultat de son meurtre initial.

Les personnages sont attachants, leur personnalité et leur histoire sont très bien amenés et définis. Ils sont aussi clairement charismatiques et de plus rien n'est exploité de façon manichéenne : le monde de Shamo est gris et sombre et ce n'est pas juste un manga "pseudo-réaliste" ./

Les scènes de combat sont bien menées, elles sont empruntes de justesse même si certains effets sont exagérés mais cela est fait pour donner un côté surhumain et spectaculaire à la chose. De plus l'auteur a clairement fait de nombreuses recherches (comme Nori-Taka) pour pouvoir retranscrire la richesse des arts martiaux.

Au final on suit l'histoire d'un chien errant, un peu comme Gattsu, qui est rejeté, différent, qui croule sous le poid de la culpabilité et dont l'envie de survivre et de réintégrer une place dans la société qu'il méprise lui-même est le moteur de son existence.

Nous ne sommes pas en face d'une brute épaisse...Ryo est clairement très intélligent, il est aussi se montrer sadique et peut se comporter comme une vicieuse bête sauvage. c'est est une belle peinture de la noirceur extrème qui réside dans un homme.

Bonne série à suivre donc...et originale par son atmosphère simple et sombre.



Vous avez lu cette BD? Laissez vos impressions ici:
Votre prénom ou pseudo:
Votre e-mail (ne sera pas publié):
Votre site perso/blog (facultatif):
Votre note:
Votre avis sur cette BD:
Dans le souci de garder un site lisible
et compréhensible, évitez d'utiliser
le langage SMS, votre message n'en sera que plus clair pour le lecteur.
Merci de participer à l'évolution
du site grâce à vos avis et rendez-vous sur notre forum.
 



« Retour à la homepage | d'autres idées lectures   BD - Bande dessinée
• La boutique
• BD Shop
• Les concours
• Le Forum
• La bibliothèque
• Web-découvertes
• Le lexique
• Les Dossiers
• L'agenda
• BLAM! iPhone
• Le flux RSS 

  • Recommande ce site
  • Contacte-nous
  • Achat BD en ligne

  • Flux RSS de BLAM!   Tous droits réservés © 1997-2008 BLAM! | Crédits & legal | Contact | Banane | Springfield | Sopranos | Kweb | :mrgreen: AddThis Social Bookmark Button
    BLAM! RACCOURCIS:
    La boutique
    Les concours
    Le forum
    La bibliothèque
    BLAM! iPhone

    Web-découvertes
    Le lexique
    Les dossiers
    L'agenda
    LE BD-SHOP
    Parcourez une sélection de BD, manga, comics et autres via notre partenaire.
    LA BOUTIQUE
    une série de t-shirts et autres produits exclusifs aux couleurs du site et de la BD.
    BLAM! la boutique