Paris-sous-Seine Agrandir la planche de Spirou et Fantasio
Spirou et Fantasio 47
Paris-sous-Seine

 
» dessin: Munuera
» scenario: Morvan
» genre: Aventure
» edition: Dupuis
» collection: -




 
En bref:
Alors qu’il présente à Spirou et Fantasio sa nouvelle invention permettant de faire pleuvoir dans les contrées les plus asséchées, le comte de Champignac est enlevé au nez et à la barbe de nos deux héros, impuissants. C’est dans un Paris envahi par les eaux qu’ils vont devoir affronter moults dangers afin de retrouver le comte...



Le commentaire de BLAM! (par Marvin)
Rating: 5 out of 10
  
Parmi le déluge programmé des sorties pour cette fin d’année, le retour de Spirou et Fantasio dans les bacs demeure l’un des événements phares de la rentrée.
Six ans que l’on était sans nouvelles du groom, de son écureuil et de son inséparable ami. Six ans et le coup de tonnerre « Machine qui rêve ». Un album dans lequel Tome et Janry décidaient de casser les codes – graphiques et scénaristiques – de la série en un lifting particulièrement sombre et culotté. Des changements qui n’ont pas plu à tout le monde, à commencer par les puristes, désorientés devant cette géniale débauche de mises en abyme et de réflexions cathartiques fondues en un thriller trépidant. Exit donc Tome et Janry, coupables de renouvellement et d’originalité, place à l’infatigable Morvan et son comparse Munuera.
Et, au vu de la première livraison de ce nouveau tandem, c’est peu dire que l’on perd au change. Car ce « Paris-sous-Seine » a de tristes allures de naufrage. Un album dans lequel la narration s’avère étonnamment bâclée. Mâtinée de dialogues d’une vacuité abyssale où humour rime avec lourd et de rebondissements moins subtils les uns que les autres, l’intrigue est traitée par dessus la jambe en une narration qui cumule les facilités et les ellipses fumeuses. Si bien que quand Morvan décide de se fendre tout à coup d’un passage supposé fort et émouvant, on n’y croit pas une seule seconde, pire : on s’en fout.
Et il faudrait encore pointer un personnage de méchant peu convaincant, aux motivations passablement floues, ou un final à la limite du ridicule.
Munuera, quant à lui, ne semble pas toujours à l’aise avec les traits des personnages coutumiers de la série (exception faite du comte de Champignac). A tel point que l’on a parfois la désagréable impression de retrouver les Spirou et Fantasio dessinés par Nic (certains éléments du scénario rappellent d’ailleurs à l’occasion « La Ceinture du grand froid »). Les couleurs, particulièrement froides, n’arrangent rien au constat général : lisse et sans saveur.
« Paris-sous-Seine » compte assurément parmi les plus mauvaises aventures de Spirou et Fantasio. Pour un peu, on se permettrait d’être méchant et de dire qu’avec ce nouvel album la série a touché le fond.


Vos commentaires : 
 Posté par Benle 11/09/2004
J'ai lu Paris sous seine et honnetement, je l'ai adoré. ca fait vraiment plaisir de retrouver enfin nos héros. car pour moi ce n'est pas spirou et fantasio que l'on voit dans machine qui rêve.
Spirou crée en 1938 par Rob Vel, devient vértitablement connu sous la période Franquin qui crée un véritable monde autour de notre héros (Zorglub, Zantafio, Marsupilami, le comte de Champignac, Seccotine). Franquin nous signe alors les meilleurs albums (Z comme Zorglub, L'ombre du Z, QRN sur Bretzellburg). Au départ de Franquin intervient Fournier qui saura assurer l'héritage franquinien, tout en créant ses personnages a lui. Avec Fournier paraisse de très bon album (L'Ankou). A son départ on a critiqué Nic et Cauvin de ne pas utiliser les anciens personnages, mais Tome et Janry n'ont guère utilisé les personnages de Franquin ou dans des rôles secondaires (le comte de Champignac ne participe guère plus aux aventures). Pire encore, ils ont fait ce qu'il voulait des personnages de Franquin, au point de rebaptiser Seccotine: sophie (hors j'ai beau relire la corne du rhinoceros, il n'est nul part dit qu'elle s'appele sophie). franquin au fur et a mesure des ses albums a développé son monde (avec par exemple zorglub compagnon du comte a l'université) et Fournier a lui continué a le développer (la base de Zorglub sur l'île de Tora Torapa). Morvan et Munuera en reprenant spirou et fantasio poursuivent dans la logique de Franquin-Fournier en continuant de développer l'univers de Spirou (on découvre un peu plus sur le passé du comte). niveau dessin, je prefere celui-ci a celui de machine qui rêve

 Posté par Polole 13/09/2004
Je l'ai acheté ce matin.

Aussitôt acheté aussitôt lu, je viens d'en achever la lecture.

Que dire ? Bon, je l'avoue, je suis parti avec beaucoup de préjugés, ce qui fait que j'ai été moins déçu que ce que j'aurais pensé.

Mais bon, je trouve beaucoup plus de négatif dans cet album que de positif.

Tout d'abord, les personnages. Je suis assez dégoûté par le fait que dans l'aventure on parle un peu de tout le monde et de n'importe qui, et qu'au final peu d'individus sont conservés.

SPOILER INSIDE


Mademoiselle Seccotine, on la voit une case, c'est vraiment stupide. D'autant plus que dans la version prépubliée elle avait apparemment un string et now elle a juste un t shirt qui la moule bien jusqu'au début du pantalon. On voit clairement l'envie de s'affairer à un public jeune, rapidement choqué.

Ensuite, Zorglub, Zantafio... On en parle mais on les voit pas, je trouve ça bête. M'enfin, Zorglub on le voit icon_mrgreen.gif mais bon. Disons que le nombre d'allusions est selon moi trop nombreux comparé à ce qu'il se passe.


FIN DU SPOILER

Ensuite, il manque quelque chose de trèèèès important tout au long de la BD : les indications du narrateur.

Les "peu après", les "quelques heures plus tard" ou encore "pendant ce temps" ça vous a pas manqué ? A lire ce que vous en dites, comme quoi le découpage du scénario est mauvais, si.

Donc déjà ceci manque, mais c'est vrai que les scènes sont bien trop nombreuses et trop raccourcies à chaque fois.

Je pense que ceci est un défaut du scénariste qui se corrigera avec le temps...


Autre chose, le graphisme. Bon, je suis un fan de la plume de Janry, il a vraiment un super style, méga détaillé et il a fait ses preuves avec Machine Qui Rêve.

Alors là... c'est bizarre. Paris est magnifiquement dessiné, les décors sont superbes, mais j'ai deux défauts à signaler : le look des personnages (on voit le public ciblé je crois, plutôt jeune), et le style manga-comics. Des grandes cases sans paroles avec pas mal de bordel et d'action.

Et puis aussi à signaler la case où on voit la turbot... le véhicule de Zorglub... le mini sous marin...

C'est marrant, mais quand j'vois tout ça j'peux pas m'empêcher de faire un rapprochement avec "meurs un autre jour" (007). Comme si pour marquer le "renouveau" de la série, on insérait le max de persos et d'objets dans un album.

C'est ce qui s'est fait, sans aucun doute.

Les idées sont fort bonnes, mais vraiment trop superficiellement abordées. Y'aura-t-il une "suite" utilisant le potentiel qu'on trouve dans cet épisode ? Wait and see... si jamais les auteurs comptent vraiment faire un album par an, je crois d'ailleurs que je vais me rabonner à spirou le mag...

Pour conclure ma p'tite critique, je dirais que cet épisode est résolument penché vers une évolution du public ciblé. Avec Franquin c'était tout public, avec Fournier et Nic peut être un public un peu plus vieux, avec T&J c'était aussi du tout public, mais les derniers épisodes Luna Fatale et, bien sûr, Machine Qui Rêve tendaient à donner beaucoup de maturité à la série, ce qui apparemment n'a pas plu. (perso j'aurais aimé que ça continue dans le style de "Luna Fatale" mon favori pouceh.gif ).

Là on retourne dans un public jeune. Sûrement parce que le journal spirou et ses prépublications ont un public désormais plus nombreux du côtés des "jeunes ados" et des bambins. Après tout, quand on voit le succès de kid paddle, cédric, le p'tit spirou bien sûr, et accessoirement titeuf... je pense qu'on peut seulement avoir envie de faire du chiffre avec les p'tits jeunes.

Sur ce, je crois que j'vais étoffer ma collection de SPIROU à la maison (j'les ai tous lu mais au max j'en ai dix albums à moi) en achetant peu à peu tous les franquins.

Nostalgie, when you hold us...

 Posté par FANTOMEOPERAle 25/09/2004
Bon....
L'heure du verdict est arrivée.
J'ai acheté "Paris sous scène" et je l'ai lu.

Attention, cette critique peu comporter quelques spoilers mineurs.

Les choses commencent mal dès le premier contact physique avec l'objet. La fine epaisseur de l'ouvrage vous donne la desagreable impréssion de n'avoir qu'une une couverture vide entre les mains. Bien sûr qualité ne rime pas toujours avec quantité mais la deception est là. 6 ans d'attente pour 41 pages provoque forcement une deception. reste que la couverture est très sympa, dynamique et colorée. Certes nous sommes loin de Machine qui rêve mais le visuel rappelle un peu Vito la Deveine. Ne nous plaignons pas.
Autre objet de mecontentement, la pub prédécoupée insérée dans la relieure de la bd et qui laisse, lorsqu'on la retire, une bande de papier glacé blanche au milieu du bouquin.
Passons à la BD en elle même. Question dessin les difficultés du dessinateur à croquer Spirou sont perfectibles...notamment dans les premières planches où celui-ci fait parfois une drôle de tronche. A la fin du volume le Spirou nouveau est bien là, plus mince et agile que dans les aventures précédentes. Spirou souffre pourtant d'un manque de charisme et d'épaisseur, chose un peu génante pour celui qui devrait être au coeur d'une aventure qui porte son nom et qui semble au final subir les evenements. De ce côté là Fantasio est mieux loti. ("fantasio magaziiiiiiine!!!!) Visiblement les auteur ont plus facilement cerné le personnage qui s'impose à mon avis comme le héros de ce volume. Spip quand a lui a gagné en rondeur mais m'a parfois semblé un peu envahissant dans ses interventions. A noter une apparition eclair de Sécotine qui ne ressemble plus à rien. Dommage. Certes certains arrières plans sont un peu vides et certaines planches sentent le "vite fait" (notamment sur la fin) en comparaison des plus soignées. L'ensemble dégage cependant un certain charme. Le décors parisien immergé est bien exploité, les gros robots et autres monstres mécaniques sont sympathiques...bref on sent que le crayon n'est pas tenu par un amateur...mais qu'il a peut-être été préssé par le temps.

Mes plus grosses reserves concernent cependant le scénario et les dialogues. Question scénario j'avoue ne jamais être totalement entré dans l'histoire...ou du moins y être entré pour une courte durée (la bd se terminant au moment où je commençais à m'interesser légerement aux personnages.) Finalement il ne se passe pas grand chose (et chaque evenement se termine très rapidement ) dans ce tome 47 et c'est un de mes principaux regrets. Les éditions Dupuis en souhaitant se reconcentrer vers les plus jeunes semblent avoir encouragé les auteurs à formater leur bd pour ce public au risque de dégager par moment un côté un peu niais et convenu sur la defense de la nature et des gentils zanimaux (theme interessant mais matraqué sans trop de subtilité). A noter enfin, question construction scénaristique, une ellipse un peu génante lorsque le Comte de champignac passe de sa cellule au toit de la pyramide du Louvres sans que l'on sâche vraiment comment il arrive là. Bizarre...on se demande même si une ou deux planches n'ont pas sauté quelque part.
Question dialogues les auteurs assurent le minimum syndical avec des repliques souvent fades et inutiles qui ne semblent être là que pour combler un vide.

Reste donc au final une premiere aventure forcément decevante (vu le temps d'attente)et formatée pour les jeunes lecteurs (et rompant ainsi brusquement avec le virage emprunté par les derniers Tome et Janry) mais qui peut être considéré comme un galop d'éssai avant des albums plus matures elaborés dans leur scénario et leurs dialogues. Du point de vue visuel certraines planches ( notamment la course poursuite sous-marine et la belle scene de reconciliation dans les catacombes...qui renvoie à l'ambiance de la vallée des bannis) peuvent présager de bonnes choses pour le futur.

Finalement j'avoue avoir pris malgré tout du plaisir à retrouver mes héros préféres...ne reste plus qu'a faire le deuil de Tome et Janry et à attendre 6 le tome 48 pour pour être fixé sur les capacités des deux nouveaux à resuciter Spirou.

P.S J'ai complété cet achat par deux Spirou que j'avais lu mais que je ne possédais pas encore:" Z comme Zorglub" et a "l'ombre du Z". Sans vouloir être vieux jeu , autant j'ai lu "Paris sous seine" sans jamais vraiment me sentir concerné par le sort des héros autant ces deux classiques m'ont happé dès les premières planches. Ca doit être ça le génie de Franquin.

 Posté par frifrile 29/09/2004
Mais que fait la police?
Mais où allons-nous? Vers un pseudo-manga plongé dans une sauce aigre-douce... Vraiment trop gras!

frifri

 Posté par SCBSle 29/09/2004
Beaucoup d'avis... Mais trés peu qui sont réellement objectifs!!
En effet on a un spirou et un Fantasio changés mais qui restent dans l'esprit! Je pense que ces auteurs ont été critiqué bien trop négativement!
Quand on voit ces commentaires négatifs on se demande où sont les "fans" de la série qui doivent avant tout montrer un esprit d'ouverture pour que la série s'enrichisse! Il est fort difficile de reprendre une aussi vieille série lorsque l'on sait que des pointures telles que FRANQUIN l'ont animé!!!!!!
Tome & Janry sont des auteurs d'un talent immense, dans les plus doué de leur génération, j'adore!!! Mais comme beaucoup je ne dois pas pour critiquer me baser que sur mes goût!! Parceque par exemple je déteste le stile de Jijé!!! C'est une affaire de goût, il reste cependant un maître de la BD!! Morvan et Munuera se lancent dans un défit lourd et difficile que Tome et Janry avait malheureusement abandonné, "Machine qui rêve" étant un album avangardiste de trés bonne qualité mais, peut être ont ils poussé le bouchon un peu trop quand aux personnages renommés (Sophie!!!!!!!!) et à la distance devenue trop importante entre les albums!!!!
Mais ces auteurs veulent tous innover et faire marcher leurs imaginaires à leur façon, aprés tout c'est à eux à qui l'on a confié la tache! Aprés le public se doit d'intervenir pour faire avancer les choses. On attend cependant plus de consistance dans les futurs albums. Il faut un certain temps d'adaptation!
Alors bon voyage aux nouveaux "papas"...

 Posté par mxmle 29/10/2004
j ai lu cette bd. tout d abord par curiosité car un nouveau spirou cela ne se rate pas. le graphisme a changé, il est certe plus "gamin" mais on ne peut pas toujours critiquer le style des auteurs. cet album contient quelque bonne choses: Spip c'est remis à parler, ses blagues me manquer, malheureusement il ne dit rien d'utile qui fait avancer l'histoire et il est devenu vantard un peu comme fantasio dans cet épisode. l'histoire est ponctué de scennettes d'action efficace mais baclées.
Sinon cette bd n a rien d'interressante! spirou est devenu anorexique, maigre comme ce n'est pas possible! Champignac a perdus son charisme, il sort de blagues digne d'un enfant de six ans! Seccotine fait une très brève apparition mais ressemble maintenant à une ados de seize ans. Enervé et prête à tout pour son scoop même à se déshabiller! Les tuniques ont changé spirou à perdu l'habit que lui avait laisser franquin dans panade a champignac pour un jean et t-shirt Fantasio semble plus occupé par ses réportages que par les problème avec ses amis.
Que dire de l'histoire où des flashbacks que dis je des trous spatio temporelles on lieu quasiment toutes les trois pages! Des personnages nouveaux apparaissent comme le couple de nouveau riche que l on se demande ce qu'ils apportent à l'histoire?
L'intrigue n'est pas étoffés et ne respecte pas le travail des prédécesseurs! J'en viens à me demander si ces "créateurs" ont un brin d'imagination! cette histoire aurait put faire 60 pages et elle n'en fait que 41! cet album me laisse sur ma faim, la fin est digne d'un navet hollywoodien. Je n'ose meme pas m'exprimer sur le passé du comte qui est ici exprimé, j'ai peur pour l'avenir.
mais ceci est quand meme leur premier album, ils ont droit à des erreur en esperant que la prochaine fois il ne referont pas la même: celle de dessiner et scénariser notre groom!

 Posté par rolandcourbisle 20/11/2004
salut à tous,

bon, comme pas mal de monde ici, je suis très déçu par cet album. je précise d'abord que je suis fan de la série depuis un sacré bail, et comme il se doit, j'ai toute la série.

et ce tome 47, avec son scénario foireux, ses dessins approximatifs, ce style manga à deux balles, c'est tou simplement du vol.

je sais, les vieux fans ont dû réagir pareil au moment de la reprise par fournier et ses sucesseurs. mais là je hurle au scandale. l'univers de spirou est à des années lumières de cette histoire.

n'y aurait-il pas une pétition pour faire revenir tome et janry? même si leur virage de machine qui rêve ne m'avais pas convaincu, c'est toujours mieux que ces deux gars dont j'oublie tout le temps le nom. ou alors appelez gazotti, quite à passer pour un réactionnaire!!!

 Posté par nielsle 21/11/2004
Morvan et Munuera m'avait habitué a beaucoup mieux que ça .
Et puis c'est pas un peu trop commerciale tout ça non?
Franchement le duo ést beaucoup mieux dans Navis ou dans Merlin.

 Posté par poupoule 04/08/2005
Grosse grosse déception. Comment qualifier cette album...il est tout bonnement indigeste. Je suis pourtant quelqu'un de très ouvert et je suis toujours enclin à admettre q'une chose est bonne même si je part avec un apriori mais là, c'est sidérant, je pourrais citer une demi-douzaine de dessinateurs qui auraient été beaucoup plus pertinant dans une telle reprise. cette album est une monumentale erreur de casting. le dessinateur bien qu'ayant certaines qualités ne parvient jamais à faire vivre ses personnages et se complait dans des effets de plongées et de contre plongés qui n'ont pour résultats que me donner le mal de mer. la construction des pages est nulle et le dessinateur ne prend pas le temps de développer son réçit c'est une fuite perpétuelle des images dynamique qui n'ont aucun interêt. Si l'on pouvait faire une comparaison, c'est comme si l'on avait confié la réalisation de "la liste shindler" au réalisateur de "taxi" ou "l'Oddysée de l'espace" à fabien otoniènte. Les gens qui ont choisit ces auteurs pour la reprise de spirou n'ont aucun sens de l'image ni de culture scénéristique. C'est d'un mauvais goût absolu. ils se sont plantés royalement et j'en suis certains ont perdu beaucoup d'acheteur de spirou et fantasio. Je suis d'autant plus déçu que j'aurais applaudis des deux main si la reprise avait été réussie.Ils auraient pu choisir Conrad, Léturgie voir même gazzotti.
C'est incompréhensible de bêtises.

 Posté par KARI du FPOLle 18/08/2005
le dessin ne m'a pas enchanté mais bon c'est un style.
Par contre , c'est quoi ce scenario à 2 balles? j'avais plutot une opinion de l'auteur mais là pouah, repouah et rerepouah!!!

 Posté par Tchilllle 04/01/2006
en le lisant la premiere fois, j'ai d'abord cru a un probleme d'edition... je pensais qu'il manquait des pages en ayant une curieuse impression de trou dans la narration... ET NON ! j'ai bien l'edition definitive et sans problme d'imprimeur, et la je suis pris d'une de ception assez grande en pensant (un peu betement sans doute) que Morvan et Munuera auraient suivi la derniere histoire de Tome et Janry (Machine qui reve, excellent selon moi) au lieu de s'embourber dans une histoire aux explications fades et baclées...

Un Spirou decevant et l'effet voulu de "trou" dans le narration créer une impression de gachi partagé par des amis, fans de spirou de la premiere heure.
En esperant que les nouveaux auteurs se rattraperont au prochain (deja sorti mais pas encore acheter pour ma part)



Vous avez lu cette BD? Laissez vos impressions ici:
Votre prénom ou pseudo:
Votre e-mail (ne sera pas publié):
Votre site perso/blog (facultatif):
Votre note:
Votre avis sur cette BD:
Dans le souci de garder un site lisible
et compréhensible, évitez d'utiliser
le langage SMS, votre message n'en sera que plus clair pour le lecteur.
Merci de participer à l'évolution
du site grâce à vos avis et rendez-vous sur notre forum.
 



« Retour à la homepage | d'autres idées lectures   BD - Bande dessinée
• La boutique
• BD Shop
• Les concours
• Le Forum
• La bibliothèque
• Web-découvertes
• Le lexique
• Les Dossiers
• L'agenda
• BLAM! iPhone
• Le flux RSS 

  • Recommande ce site
  • Contacte-nous
  • Achat BD en ligne

  • Flux RSS de BLAM!   Tous droits réservés © 1997-2008 BLAM! | Crédits & legal | Contact | Banane | Springfield | Sopranos | Kweb | :mrgreen: AddThis Social Bookmark Button
    BLAM! RACCOURCIS:
    La boutique
    Les concours
    Le forum
    La bibliothèque
    BLAM! iPhone

    Web-découvertes
    Le lexique
    Les dossiers
    L'agenda
    LE BD-SHOP
    Parcourez une sélection de BD, manga, comics et autres via notre partenaire.
    LA BOUTIQUE
    une série de t-shirts et autres produits exclusifs aux couleurs du site et de la BD.
    BLAM! la boutique